Investir dans l’immobilier locatif, bonne ou mauvaise idée ?

Si vous projetez d’investir dans l’immobilier en vue de le mettre en location, vos études ne devront pas se limiter aux avantages que cela peut procurer. Vous devez aussi prendre en compte les risques et les pièges que ce type de placement peut renfermer. Ces quelques conseils et informations vous aideront à enrichir vos connaissances sur l’immobilier locatif.

Avantages fiscaux

L’investissement locatif est régi par la loi Duflot qui vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôts pendant une période déterminée. La durée de la location est de 9 ans minimum. Certaines dépenses immobilières peuvent être déduites de votre revenu, ce qui réduit le montant de votre revenu imposable. Pour que vous puissiez bénéficier d’un avantage fiscal, le logement doit être loué nu à un prix inférieur à celui du marché où il se situe. Il constitue une valeur sûre, car la location immobilière aura toujours de la demande. Vous trouverez des conseils et des informations pratiques sur la fiscalité et le placement immobiliers sur le site Le Magazine de l’Immobilier.

Impacts sur le patrimoine et le revenu

Ce genre d’investissement vous permet de valoriser ou de constituer un patrimoine. Vous avez la possibilité de le transmettre à vos héritiers. Si à l’avenir vous songez à souscrire un crédit, vous pourrez vous en servir comme apport personnel, ce qui augmentera vos chances d’obtenir un prêt. En plus de procurer un revenu stable et régulier, le loyer vous donne les moyens de rembourser une partie ou l’intégralité des mensualités du crédit, si vous avez souscrit un prêt pour financer l’achat du bien. Ce placement s’avère être un bon plan pour capitaliser afin de préparer votre retraite. Le loyer perçu mensuellement vous permettra d’avoir un supplément de revenus pour compléter votre pension de retraite et améliorer votre qualité de vie.

Quelques points à retenir

L’immobilier locatif est une excellente idée dans la mesure où vous établissez un plan d’investissement sérieux et réfléchi. Pour limiter les risques, plusieurs éléments doivent être pris en compte. Avant d’acquérir le bien en question, il convient de définir le type de locataire que vous souhaitez cibler. Cela permet aussi de déterminer la zone d’emplacement du bien. C’est indispensable pour anticiper l’évolution de ses besoins et l’exigence du marché. L’achat « coup de cœur » est fortement déconseillé. Vous devez prendre en compte plusieurs paramètres, tels que les transports, les commerces et les écoles. Il convient d’adopter une approche plus rationnelle étant donné l’impact de cet investissement sur votre situation patrimoniale et financière. Pour vous prémunir des risques de sinistre ou de non-paiement de loyer, vous pouvez souscrire un contrat d’assurance approprié.

Conseils pour financer le projet d’investissement locatif

Vous pouvez souscrire un prêt pour financer l’achat du bien. Les professionnels dans ce domaine recommandent toujours la simulation de crédit et la comparaison des offres avant de choisir un contrat. Ces étapes demeurent indispensables pour avoir une idée du montant de crédit que vous pouvez obtenir et les intérêts ainsi que les frais afférents. Elles vous permettent aussi de connaître les différentes offres sur le marché et de dénicher un contrat avantageux.

L’actu immobilière