Haute couture sur mesure et vêtements de luxe

La haute couture sur mesure officie depuis des années dans de grandes maisons de couture. Aujourd’hui elle investit à nouveau de petites boutiques qui servent d’ateliers dans la capitale et ailleurs en région où de jeunes créateurs et créatrices perpétuent des gestes séculaires. C’est depuis 1945 que cette appellation existe et la France a toujours tenu une place prépondérante dans le secteur du luxe. Paris capitale de la mode est reconnue pour son savoir-faire, pour toutes ces petites mains. La mondialisation, la finance et l’omniprésence des grands noms de la mode laissent peu de place à ces nouveaux créateurs qui aujourd’hui investissent d’autres espaces, les plateformes dédiées au luxe.

Le luxe à la française

Haute couture sur mesure

La France est réputée mondialement pour son savoir-faire séculaire. Elle accueille la Fashion Week comme d’autres capitales mais garde une place importante dans cette industrie de la mode. La haute couture sur mesure et le luxe made in France font des émules avec la création d’ateliers/boutiques où l’effervescence bat son plein. Pour être visible par le plus grand nombre, ces créateurs investissent de nouveaux lieux comme la plateforme My Tailors & Co où le sur-mesure haut de gamme est prépondérant. Vêtements, accessoires, mobilier… les internautes n’ont que l’embarras du choix. Ainsi les consommateurs qui souhaitent acheter du sur-mesure trouveront le créateur ou l’artisan qui pourra donner forme à leurs envies.

Paris la capitale de la mode

Depuis plus d’un siècle, Paris est un peu l’épicentre de cette mode de luxe. Avec de grandes maisons qui ont fait la gloire de la capitale française, de nouveaux créateurs émergent. Le haut de gamme se diffuse plus largement grâce à un média tel que le net. Vitrine sur le monde, il permet à ces talents d’être en lien avec une clientèle désireuse d’un produit d’excellence. Le made in France fait recette pour des consommateurs qui cherchent plutôt la qualité que la quantité. Porter un vêtement ou un bijou crée pour soi, ne possède pas la même valeur qu’un vêtement issu de la fast fashion.